01 November 2009

Automne avec Proust, et une tarte courgette-féta

In English here.
Nous oublions toujours qu[e la beauté et le bonheur] sont individuels et, leur substituant dans notre esprit... une sorte de moyenne entre... les plaisirs que nous avons connus, nous n'avons que des images abstraites qui sont languissantes et fades parce qu'il leur manque précisément ce caractère d'une chose nouvelle, différente de ce que nous avons connu, ce caractère qui est propre à la beauté et au bonheur. Et nous portons sur la vie un jugement pessimiste et que nous supposons juste, car nous avons cru y faire entrer en ligne de compte le bonheur et la beauté, quand nous les avons omis et remplacés par des synthèses, où d'eux il n'y a pas un seul atome.


Non, vous n'allez pas pouvoir y couper. Je lis Proust, et du coup vous aussi (n'est-ce pas Paule ?). Dans ce passage qui se trouve vers le début de A l'ombre des jeunes filles en fleurs, Proust parle de la façon dont la beauté nous surprend à chaque fois. Elle n'est pas une synthèse, ou la moyenne de toutes les belles choses que l'on a déjà vues, mais quelque chose de différent, qui nous touche à nouveau à chaque fois qu'on l'aperçoit. (Enfin, il le dit mieux que moi, d'où la citation...)



Pour moi, l'automne est comme ça. Peu importe le nombre de fois où j'ai vu une vigne se transformer en cascade rouge vif ou un arbre briller d'or, je suis étonnée par la beauté de la saison tous les ans.



Depuis 3 ans que je vis en ville (et dans un climat différent), ma Nouvelle Angleterre natale me manque chaque automne de façon vicérale. J'ai une envie folle de me promener dans les bois d'érables et de me laisser bercer par la beauté des couleurs, de ramasser les feuilles orange-rouge-jaune-vert et de les presser entre les pages de mes plus grands livres comme je faisais petite. Mais cette année, j'ai décidé que j'avais fini de me plaindre. Hopie, je me suis dit, tu ne vis pas en Nouvelle Angleterre, tu vis à Montmartre, et franchement c'est magnifique, donc prends le temps de l'apprécier ! (Oui, je me parle, et alors ?)


Et c'est ce que j'ai fait. J'ai pris mon appareil photo et je me suis baladée longuement dans les jardins du Sacré Coeur et les petites rues anciennes du quartier, et j'ai pris le temps d'apprécier chaque arbre, buisson, et feuille qui s'était habillé pour la saison. Et vous savez quoi ? C'était étonnement beau. Et je voulais le partager un peu avec vous.


Cette tarte courgette-féta est belle aussi, mais ce n'est pas pour cela que je vous livre la recette. C'est que c'est simple à faire et surtout délicieux. C'est un peu tard dans la saison pour des courgettes, mais vous pouvez essayer quand même. Sinon, marquez la page et laissez cette recette vous surprendre l'année prochaine !



Tarte courgette-féta

1 pâte feuilletée

2 courgettes, coupées en rondelles fines
150 g de féta
4 c.s. de basilic, ciselé
1 c.s. de jus de citron
1 gousse d'ail, hachée
1 c.s d'huile d'olive
sel, poivre


Préchauffer le four à 200ºC. Mettre la pâte dans un plat à tarte, et piquer avec une fourchette. Cuire au four 10 minutes.


Dans un grand bol, mélanger courgettes, féta, basilic, jus de citron et ail. Saler, poivrer et mettre dans le plat à tarte. Arroser d'huile d'olivre et mettre dans le four 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que ce soit doré. Laisser reposer 5 minutes avant de couper et servir.


6 comments:

Paule said...

euh, en fait, ... si... j'y ai coupé... Mon cerveau embrumé par un mal de tête persistant depuis 2 jours a sauté de lui-même tout ce passage écrit en petit et italique au début de l'article. Les photos sont jolies et la tarte a l'air bonne (j'en ferais bien pour ma petite soeur végétarienne). Quelle chance d'habiter tout près de Montmartre, c'est tout photogénique!

Hopie said...

Paule - Je comprends que tu veuilles te réserver la surprise pour quand tu liras la recherche en entier ! Sinon, c'est vrai que c'est photogénique Montmartre - surtout quand on cadre pour excluire les gens qui vendent des contrafaçons, les touristes égarés, etc. ;-) J'espère que ton mal de tête parte bientôt !

Marie-France said...

Bonjour Hopie,
ravie de découvrir ta petite kitchen et ton univers, je n'ai pas encore fait tout le tour des lieux, mais je vais prendre le temps de m'y balader pour mieux te connaître.
J'aime beaucoup les couleurs de l'automne, même si ce n'est pas saison préférée - je préfère largement le printemps, ça c'est mon côté bélier ! -, nous étions en forêt il y a une semaine et c'est magnifique,
et pour la tarte courgette-féta, ce n'est pas vraiment hors saison, il m'en reste encore au garage à consommer.
A bientôt,

Hopie said...

Marie-France - Merci de passer par ici. J'ai bien aimé découvrir ton blog aussi et je sens que je vais y retourner ! Je dois dire que l'automne est ma saison préférée, mais ça doit être mon côté balance ;-)

Marie-Françoise. said...

Il n'y a pas si longtemps, j'ai appris à faire un crumble de courgettes - pas mauvais comme variante d'une tarte... On mélange 1 kilo de courgettes râpées à un peu de semoule de blé fine et à 250g de feta + un peu de fromage frais et un peu d'huile d'olive et un bouquet de menthe fraîche. On ajoute le mélange crumble par-dessus, dans un plat, au four pour 35 min. Et bon appétit.

Quelles jolies photos ! Je me suis arrêtée ici en venant de chez le Moineau des mots !

Hopie said...

Marie-François - Miam, un crumble de courgettes ! J'en ai jamais fait, mais je dois dire que cela à l'air délicieux. Il faudra que j'essaye. Merci d'être passée par ici !